• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Parfois il faut mettre son orgueil de côté

Parfois il faut mettre son orgueil de côté - Tim Williams

En août dernier, après les vacances, je me suis aperçu que mes finances allaient plutôt mal, et ce due principalement à mon manque de planification. J’ai pensé que je n’avais pas besoin de conseiller financier et que j’étais parfaitement capable de faire un budget puisque je maîtrisais très bien Excel et que j’étais quelqu’un d’intelligent. Mon ami Sylvain voulait malgré tout me référer le sien, mais j’étais convaincu que je me débrouillerais très bien tout seul. Août avait bien commencé. Je sortais peu et suivais relativement bien mon budget. Je n’avais pas encore réussi à épargner mais je m’ajusterais bientôt. Une colonne en bleu pour les dépenses fixes, une colonne en jaune pour les dépenses variables, une bleue pâle pour l’épargne, une verte pour les rentrées d’argent et finalement une rose pour le solde de mon compte en banque. C’était très beau. Y’a pas à dire, je suis vraiment habile dans les tableaux et je connais bien mes couleurs ! En septembre, je me suis dit que je pouvais quand même desserrer un peu les cordons de ma bourse car je voyais bien que j’étais capable et un peu sévère avec mon budget, je me suis mis à dépenser un peu plus, pas mal plus même. Je me disais qu’il faut bien se gâter dans la vie ! En octobre, je jonglais un peu avec mes colonnes, un peu d’argent de la colonne bleue dans la colonne jaune, je me reprendrai à la prochaine paye. Mais là, ma voiture a lâché. Je n’avais pas prévu ça dans mes dépenses imprévues. Bon, il y a des sous dans la colonne jaune. Tout va bien. Oups ! Je n’ai pas remis l’argent dans la colonne bleue. Et il ne reste plus rien dans la colonne jaune. Hum novembre allait mal… Plus rien dans la colonne rose et ma limite de carte de crédit avait explosée. Je n’ai qu’une seule carte de crédit car je me connais quand même… Je pouvais toutefois leur téléphoner et ils l’augmenteront sans discuter j’en suis sûre, je l’ai fait deux fois dans l’année. Alors j’ai décidé que j’étais vraiment quelqu’un d’intelligent, j’ai pris mon cellulaire et "Allo Sylvain ? Tu as le numéro de ton conseiller ??? "

 

The author:

author

Tim, le souriant : c’est ainsi qu’on le surnomme. Joyeux dans la vie comme sur le Web, ses textes ont souvent ce petit côté amusant et drôle qui nous donne envie de lire le prochain billet. Mais son blogue n’est pas uniquement amusant, Tim désire aussi bien informer son lectorat. Ses sujets de prédilection : les contenus scientifiques, l’esthétique et des tranches de vie pour couvrir des sujets variés. Lisez-le…et vous comprendrez!