• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon gâteau au chocolat

Mon gâteau au chocolat - Tim Williams

J’étais prêt à faire un gâteau marbré, façon zèbre. J’avais vu une recette sur Internet qui était très détaillée. Mes enfants apprécient que je me mette à la cuisine. Comme mon épouse est très occupée, et que je rentre avant elle, le soir, je prépare le repas pour toute la famille. C’est, après qu’ils aient fait leurs devoirs, une occupation que mes enfants adorent pratiquer. Ils sont gourmands et j’espère les rendre gourmets. Quand ma conjointe se met aux fourneaux, elle concocte des plats extraordinaires, comme les tajines, qu’elle réussit à merveille, les rôtis de porc caramélisés, les pot-au-feu. Elle cuisine l’exceptionnel, je prépare le quotidien. Je suis plus à mon aise avec des pâtes et du riz. Cela ne m’empêche pas de me renouveler régulièrement, et d’accommoder mes plats d’une façon différente, à chaque fois.

Mes enfants, sont contents quand ils font réchauffer la sauce tomate, qu’ils coupent les légumes de la soupe, ou encore qu’ils cassent les œufs pour l’omelette. Ils sont fiers de leur savoir-faire, et ils aiment mettre les mains dans la farine pour préparer une pâte brisée, couper les pommes de terre en petits dés pour les faire sauter, beurrer et fariner un plat avant le mettre la pâte d’un gâteau dedans. Je les habitués, depuis leur plus tendre enfance, à me seconder dans des tâches simples. Je prépare avec eux des pizzas, et des croque-monsieur, des crêpes et des gaufres, toutes ces recettes simples et familiales qu’il faut avoir goûtées pendant la jeunesse, à mon avis.

Un jour, après avoir consulté un spécialiste en google adwords, j’avais donc repéré cette recette de gâteau présenté comme un « zébré », plus qu’un marbré. La méthode décrite pour parvenir à ce résultat semblait simple. Je l’appliquais comme l’article le recommandait. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances. J’ajoutais une couche de glaçage au chocolat, que je réalise bien, habituellement. Le chocolat a presque bouilli, ce qui m’ennuya terriblement, mais je rattrapais le mélange en le délayant à feu doux jusqu’à ce que les quelques grumeaux de chocolats, qui étaient apparus suite à l’ébullition, se fondent dans la masse. Je divisais mon appareil en deux parties, une avec de la vanille, une autre avec du chocolat. Je pris un moule que je beurrais. Mes enfants m’aidaient à la réalisation du gâteau, et ils étaient impatients de le goûter. L’odeur de gâteau se répandit dans la maison, et nous l’avons dévoré, dès qu’il fut refroidi.

 

The author:

author

Tim, le souriant : c’est ainsi qu’on le surnomme. Joyeux dans la vie comme sur le Web, ses textes ont souvent ce petit côté amusant et drôle qui nous donne envie de lire le prochain billet. Mais son blogue n’est pas uniquement amusant, Tim désire aussi bien informer son lectorat. Ses sujets de prédilection : les contenus scientifiques, l’esthétique et des tranches de vie pour couvrir des sujets variés. Lisez-le…et vous comprendrez!