• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Les oeuvres d'Edgar Allan Poe

Les oeuvres d'Edgar Allan Poe - Tim Williams

Dans mon garage, j’ai gardé de multiples objets dont je n’arrivais pas à me débarrasser. Les outils de mon grand-père côtoyaient des tables en marqueterie, des sièges en rotin étaient recouverts de rideaux aux tissus fanés. Un grand rangement s’imposait. C’est donc par une matinée de printemps que je me suis lancé dans cette tâche. Avec ma compagne, j’ai commencé par tout sortir. Les jours les plus froids de l’année étaient passés, notre salon de jardin pouvait être sorti. Je l’ai installé sur la terrasse, sous la nouvelle pergola. Ensuite, nous avons trié ce qui était entreposé dans des cartons depuis plusieurs années. J’ai retrouvé les œuvres complètes d’Edgar Poe, que je croyais perdues à jamais. Des chandeliers en argent furent des trouvailles qui firent apparaître un sourire charmé sur le visage de ma conjointe. Nous parlions, en même temps, de la meilleure gestion de patrimoine que nous avions eue depuis longtemps.

Quand le ciel se couvrit, je suis resté optimiste. Quand les premières gouttes de pluie se mirent à tomber autour de moi, j’ai objecté à Maryse, puisqu’elle me demandait de rentrer, que ce serait une averse passagère. Par contre, lorsque des trombes d’eau s’abattirent brusquement, j’ai dû abandonner tout ce que je triais et je n’ai pu mettre qu’une partie des objets à l’abri. J’ai recouvert d’une bâche ceux qui n’avaient pas été rentrés. Un peu désespéré face à cette météo récalcitrante, qui m’obligeait à faire une pause dans mon nettoyage de printemps, je suis allé me mettre au chaud en attendant que la pluie cesse. Elle n’a pas arrêté de tomber de toute la journée et je n’ai pu reprendre mon tri que le lendemain. Je m’étais levé tôt pour être sûr de profiter au maximum de cette nouvelle journée.

J’ai continué à débarrasser mon garage jusqu’à ce que le tas à l’extérieur soit si haut que je ne pouvais plus voir de l’autre côté. C’est alors que j’ai réalisé que je ne savais pas ce que je ferais de tous ces objets que je mettais au rebut. Ma fille m’a donné une idée : mettre une vente tout ce que j’avais trié en ligne. J’ai suivi son conseil et j’ai eu la merveilleuse surprise de tout vendre. Ce petit apport m’a permis d’offrir un beau bracelet à celle qui m’avait poussé à cette vente. Elle fut si contente de ce cadeau, qu’elle ne le quitte plus jamais.

 

The author:

author

Tim, le souriant : c’est ainsi qu’on le surnomme. Joyeux dans la vie comme sur le Web, ses textes ont souvent ce petit côté amusant et drôle qui nous donne envie de lire le prochain billet. Mais son blogue n’est pas uniquement amusant, Tim désire aussi bien informer son lectorat. Ses sujets de prédilection : les contenus scientifiques, l’esthétique et des tranches de vie pour couvrir des sujets variés. Lisez-le…et vous comprendrez!